Transpiration excessive : 10 hacks pour enfin stopper l’hyperhidrose définitivement

Vous souffrez de transpiration excessive ? Les vêtements mouillés, cernés d’auréoles, imprégnés de mauvaises odeurs font, depuis toujours, partie de votre quotidien ? Vous êtes tellement gêné par votre sueur que vous n’osez plus vous approcher de vos amis, de vos collègues et encore moins de vos éventuels(les) prétendants(tes) ? Comme je vous comprends. Heureusement, aujourd’hui, c’est votre jour de chance puisque je vous livre 10 hacks pour combattre efficacement la transpiration excessive ! Intéressé ?

 

ASTUCE 1 : UTILISER UN ANTI-TRANSPIRANT, PAS UN DÉODORANT !

 

Vous n’avez jamais compris la différence entre anti-transpirant et déodorant ? Ce n’est pas votre faute, l’erreur peut être vite commise, mais aussi vite réparée ! Sachez donc que ces deux termes désignent deux produits bien distincts :

  • le déodorant se contente seulement de masquer les mauvaises odeurs avec du parfum et d’actifs antibactériens qui vont éliminer les bactéries responsables de la transpiration ; cela n’évite donc pas de suer !
  • l’anti-transpirant, aussi appelé anti-persistant, regroupe les mêmes actions, mais en plus de cela, il contient des sels d’aluminiums qui stoppent la production de sueur.

Vous l’avez compris, le produit qui vous intéresse, c’est évidemment l’anti-transpirant. Sans aucun risque pour la santé, il ne contient pas d’alcool, ni de paraben. Certains se composent de chlorure d’aluminium hexahydraté, ils sont alors prescrits sur ordonnance médicale pour traiter la transpiration des mains, des pieds, etc.

 

 

ASTUCE 2 : UTILISER UN DÉTRANSPIRANT COMME ETIAXIL !

 

Les détranspirants, c’est encore autre chose ! Si vous n’en n’avez encore jamais entendu parler, c’est normal ! Ce n’est pas en grande surface que vous en trouverez mais en pharmacie. Ces produits stoppent littéralement la transpiration excessive des aisselles ou des pieds, et sont beaucoup plus puissants que les anti-transpirants ! Si un anti-transpirant ne marche pas sur vous, alors passez au détranspirant !

Le plus connu est Etiaxil. Si vous ne connaissez pas, n’hésitez pas à aller voir mon article sur lequel je vous dis tout sur l’utilisation d’Etiaxil pour combattre la transpiration excessive !

 

etiaxil transpiration

 

ASTUCE 3 : ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE POUR LIMITER LES MAUVAISES ODEURS

 

Vous le savez sûrement, mais il est toujours bon de le rappeler, l’hygiène joue un rôle primordial dans l’apparition des mauvaises odeurs, votre ennemi juré !

Plus vous faites attention à votre hygiène corporelle, plus vous limitez la prolifération des bactéries qui en sont responsables. Cela ne veut pas dire que vous devez vous laver une dizaine de fois par jour. Pensez simplement à insister sur les zones concernées, comme vos pieds, vos mains ou vos aisselles, autant le matin que le soir.

Si vous souffrez de transpiration excessive, ou appelée hyperhidrose, autant dire que ce n’est pas le moment de se laisser pousser les poils. Alors, n’oubliez pas de vous raser régulièrement. Ainsi, votre anti-transpirant pénètre à même la peau et est donc plus performant.

 

ASTUCE 4 : CHOISIR LA MEILLEURE TENUE POUR COMBATTRE LES AURÉOLES

 

Si vous avez tendance à transpirer facilement, vous l’avez certainement remarqué, les vêtements en polyester, synthétiques ou en acrylique ne font qu’aggraver le problème ! Puisqu’ils bloquent l’évacuation de la sueur. Mais comment m’habiller ? Me demandez-vous. Eh bien, ne portez que des vêtements en coton !

Si vous avez la possibilité de vous mettre des tenues décontractées, n’hésitez pas à miser sur les habits de sport, précisément conçus pour laisser votre peau respirer.

 

 

ASTUCE 5 : PENSER AUX INJECTIONS DE BOTOX POUR BLOQUER L’ACTION DES GLANDES SUDORIPARES

 

La transpiration vous empoisonne l’existence, vous souhaitez opter pour un traitement plus radical ? Dans ce cas, je peux vous conseiller l’injection de botox.

Mais comment ça marche au juste ? Ce n’est pas compliqué, la toxine botulique est introduite dans une zone précise de votre corps pour bloquer l’action des glandes sudoripares et donc la production de sueur.

Cette technique est surtout utilisée pour les personnes souffrant d’hyperhidrose au niveau des aisselles comme des pieds. Vous êtes ensuite tranquille pendant 4 à 6 mois ! Vous devez, cependant, la refaire régulièrement.

 

 

ASTUCE 6 : TENTER L’IONOPHORÈSE POUR DIMINUER LA SÉCRÉTION DE SUEUR

 

Là encore, il s’agit d’une solution plus permanente. Le fonctionnement de l’ionophorèse est simple : des médicaments sont injectés sous la peau grâce à un courant électrique. Les glandes sudoripares ne seront donc plus réceptives aux médiateurs, responsables de la sécrétion de sueur.

Ce traitement est réalisé seulement au niveau des pieds et des aisselles et nécessite plusieurs séances dans le mois.

 

ASTUCE 7 : ENVISAGER LA CHIRURGIE POUR UN TRAITEMENT RADICAL À L’HYPERHIDROSE

 

Si toutes ces solutions semblent inefficaces, vous pouvez également passer par la case « chirurgie », pour les plus courageux !

Celle-ci est conseillée lorsque les autres méthodes n’ont pas porté leurs fruits ou lorsque vous transpirez excessivement des mains. En effet, le botox ne permet pas de traiter cette zone, car il existe alors des risques de paralysie des nerfs.

Votre chirurgien peut vous proposer plusieurs sortes d’interventions comme l’ablation des glandes sudoripares, l’inactivation de plusieurs nerfs, etc. Ce sera à lui de vous conseiller selon votre cas.

 

ASTUCE 8 : MISER SUR LA PHYTOTHÉRAPIE POUR TRAITER L’HYPERHIDROSE EN DOUCEUR

 

Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces traitements plutôt invasifs, vous pouvez aussi essayer les huiles essentielles. Optez donc pour de la sauge sclarée, de la ciste ou de la palmarosa.

Elles referment alors les pores sudoripares que l’on trouve sur la plante des pieds, sur le front et sur la paume des mains. Et elles absorbent également les mauvaises odeurs !

En revanche, certaines plantes sont à éviter à tout prix ! Parmi celles-ci, vous trouverez la bardane, la pensée sauvage, la mélisse ou encore la violette.

 

 

ASTUCE 9 : OPTER POUR DES REMÈDES FAITS MAISON ANTITRANSPIRANT POUR DES OCCASIONS PONCTUELLES

 

Vous avez besoin d’aide, là, maintenant, tout de suite ? Vous devez sortir ce soir et avez peur de transpirer à nouveau ? Pas de panique, vous pouvez aussi utiliser des remèdes rapides et faits maison pour vous dépanner.

Essayez donc d’appliquer un peu de talc sous vos aisselles pour absorber autant l’humidité que les mauvaises odeurs. Sinon, pensez à l’aloé vera que vous choisirez en gel. Ce produit saura aussi les neutraliser et vous procurer une sensation de fraîcheur, plus qu’agréable !

Enfin, le bicarbonate de soude pourra aussi faire l’affaire puisqu’il agit contre les bactéries qui provoquent ces odeurs déplaisantes. Pour cela, munissez-vous d’un gant, humidifiez un des coins et ajoutez le bicarbonate. Vous n’avez plus qu’à le passer sur la partie concernée et le tour est joué !

 

 

ASTUCE 10 : ADAPTER SON ALIMENTATION POUR ÉVITER D’AGGRAVER LA SITUATION ET LES SUDATIONS

 

Quel que soit le problème, l’alimentation est toujours cruciale. C’est pourquoi, si vous luttez contre la transpiration excessive, vous devez bannir l’alcool, le tabac, les aliments épicés et contenant de la caféine. On supprime donc le chocolat, de nombreux sodas, mais aussi le thé, car ils favorisent tous la sécrétion de sueur.

En définitive, la transpiration excessive n’a pas à rester un complexe. Vous pouvez tout à fait agir efficacement contre celle-ci à l’aide de toutes ces astuces, plus ou moins onéreuses, plus ou moins radicales. Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, c’est à vous de choisir selon vos besoins. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser sur mon Instagram @maxime_heras, je vous répondrai de mon mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *