Calvitie et greffe de cheveux : comment bien la préparer et la réussir !

Depuis toujours, la perte de cheveux ou la calvitie pose un grand problème autant pour l’homme que pour la femme. Avec le progrès de la science et de la médecine, il est aujourd’hui possible d’y remédier. La solution : la greffe des cheveux. Zoom sur tous les points positifs et les risques de cette intervention.

 

Qu’est-ce que la greffe de cheveux ?

La chute de cheveux ou la calvitie est considérée comme un phénomène naturel chez certaines personnes. Elle pose des problèmes d’esthétique et même psychologiques. Pour faire face à ces problèmes, les praticiens ont mis en place l’opération de la greffe de cheveux. Cela consiste à récupérer des cheveux sur une partie du corps afin de les réimplanter sur la zone chauve. Cette méthode peut être réalisée aussi bien sur une petite que sur une grande partie du corps.

 

Quelles sont les causes de la perte de cheveux ?

La calvitie est une absence complète ou partielle de cheveux. Cette maladie peut survenir à tout âge, mais surtout autour de la quarantaine. Cependant, lorsque la personne atteinte est encore jeune, elle souffre psychologiquement plus que les autres. Mais quelles sont donc les causes de cette perte de cheveux ?

Premièrement, la calvitie est principalement due avec l’âge. Arrivées à certains âges, les personnes commencent à perdre leurs cheveux de façon naturelle. Heureusement qu’il existe divers traitements pour garder le plus longtemps possible une bonne chevelure.

Par ailleurs, la calvitie peut être héréditaire. Elle peut être transmise d’une génération à une génération. Ainsi, si certains membres de votre famille sont chauves, il est fort possible que vous ayez aussi ce problème de perte de cheveux.

Les hormones constituent aussi une cause de la perte de cheveux. Chez les hommes, la calvitie apparait lorsqu’il y a une baisse de la testostérone ou un dysfonctionnement de la glande thyroïde. En revanche, elle se montre à cause d’un dysfonctionnement des ovaires, des glandes rénales ou de l’hypophyse.

D’un autre côté, la chute de cheveux apparait lorsque les personnes adoptent une mauvaise habitude alimentaire. De la même façon, elle survient à cause de la prise de certains médicaments. Ainsi, il faut bien lire la notice avant de faire un traitement. Vous pouvez de même demander les avis des médecins à ce sujet.

Les autres causes de la calvitie non négligeables concernent les phénomènes psychologiques. Parmi ces derniers, il y a le dérèglement du cycle de sommeil, la dépression nerveuse, la fatigue…

Vu ces nombreuses causes, comment se manifeste donc la chute ou la perte de cheveux ? Pour répondre à cette question, lisez les lignes ci-dessous.

 

Comment savoir si vous perdez vos cheveux ?

La manifestation de la perte de cheveux chez les hommes et les femmes est différente. Chez les hommes, elle commence par l’éclaircissement de la chevelure sur les zones temporales. Les cheveux deviennent plus fins et disparaissent progressivement vers l’avant du crâne. Si vous rencontrez ces signes, il est conseillé de réaliser un traitement le plus tôt possible.

Chez les femmes, la chute de cheveux peut se présenter de différentes manières. Toutefois, elle se manifeste généralement avec l’âge. Elle commence par la chute des cheveux lorsque vous vous peignez. C’est surtout au niveau du crâne que la perte s’apparente. Sur cet endroit, les cheveux s’affinent. Cela laisse apparaitre la peau du cuir chevelu. Pour arrêter ce phénomène, opter pour une greffe de cheveux est une bonne solution.

 

Quelles sont les techniques à utiliser pour une greffe de cheveux efficace ?

Généralement, il existe deux méthodes pour réaliser une greffe de cheveux : la bandelette et la FUE (Follicular Unit Extraction).

La première méthode consiste à prélever une bande d’1 cm de largeur et de 12 à 24 cm de longueur à l’arrière du crâne. Cette bande sera microcoupée afin d’enlever les bulbes et les réimplanter sur les zones dégarnies. Cette méthode est la plus conseillée, surtout si la zone à traiter est large.

Sous anesthésie locale, la chirurgie n’est pas douloureuse. Cependant, il se peut que vous ayez un peu mal au crâne quelques heures après l’intervention. D’un autre côté, il est normal que votre front se gonfle pendant quelques jours ou que des croûtes apparaissent. Cela va quand même disparaitre après. L’autre problème est que la cicatrice sera toujours visible. Toutefois, celle-ci restera cachée sous la chevelure et ne mesurera que 1 cm.

La FUE, quant à elle, est un prélèvement un à un des bulbes. Elle se fait à l’arrière du crâne avec un petit foret chirurgical. Chaque bulbe sera ensuite implanté sur la zone à couvrir. Cette méthode nécessite beaucoup de minutie et précision. Elle est effectuée pendant une 5 à 10 h. C’est pourquoi elle est plutôt indiquée pour une zone peu étendue à traiter. D’ailleurs, elle coûte un peu plus cher que la bandelette.

Sous anesthésie locale et sans scalpel, ce traitement n’est aucunement douloureux. De plus, les croûtes vont disparaitre au bout de 5 jours. Efficace et douce, cette intervention est indiquée pour les personnes qui ont un problème de cicatrisation. Elle permet de guérir très vite. Elle est aussi conseillée pour les jeunes personnes de moins de 35 ans.

Outre la bandelette et la FUE, il existe une nouvelle méthode de greffe de cheveux appelée IFA. Celle-ci consiste à utiliser des machines afin d’automatiser le traitement. Avec le robot ou la machine, le prélèvement et la réimplantation se font rapidement. Vous ne perdrez pas de temps pour avoir une chevelure bien fournie. L’utilisation de la machine est d’ailleurs surveillée par le chirurgien.

Efficace, cette nouvelle méthode limite les risques de perte de greffons. D’ailleurs, son tarif est le moins cher. Elle est donc accessible à tous les budgets afin que tout le monde puisse en profiter.

Une autre méthode a vu le jour ces dernières années : la DHI. Celle-ci n’exige pas des incisions. Ainsi, elle assure de bons résultats.

L’autre nouveauté est le BHT ou Body Hait transplantation. Celle-ci est recommandée pour les personnes qui ne possèdent pas assez de poils sur la zone donneuse. De ce fait, le chirurgien prélève les poils sur la barbe ou le torse pour les réimplanter sur le cuir chevelu. Certes, cela peut paraître bizarre, mais reste efficace. Cependant, n’oubliez pas de consulter le chirurgien pour vérifier les critères de faisabilité de l’opération.

 

Quels sont les avantages de la greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux présente de nombreux avantages. Le plus important touche l’esthétique. En effet, la chute de cheveux est disgracieuse et déplaisante. En faisant une greffe de cheveux, vous vous sentirez beau ou belle devant le miroir.

Outre l’esthétique, la greffe de cheveux joue un rôle important sur le côté psychologique. Vous ne risquerez plus d’être embarrassés devant les autres. Vous pouvez ainsi sortir de la rue tout en étant à l’aise et confiant. La peur ne sera donc plus au rendez-vous.

D’un autre côté, la greffe de cheveux est intéressante, car elle n’est pas douloureuse. D’ailleurs, avec l’anesthésie locale, vous pourrez toujours vous réveiller sans perdre connaissance à la fin de la chirurgie.

Au niveau du résultat, la greffe de cheveux se distingue par l’uniformité de la distribution. En effet, la repousse folliculaire globale reste inchangée pour un rendu uniforme. En outre, vous êtes vous-même le donneur. Ainsi, les problèmes d’incompatibilité et autres ne seront pas au rendez-vous.

 

Quels sont les risques qui peuvent se présenter ?

Il n’existe pas que des avantages dans le domaine de la greffe de cheveux. Il présente quand même quelques risques. Le plus grand risque est le problème de la cicatrisation de la plaie. En effet, celle-ci peut être compliquée pour d’autres personnes. Dans ce cas, il se peut qu’un sérum ou un liquide corporel ainsi qu’un hématome se forme dans la cicatrice. Ceux-ci causent une infection de la plaie et nécessitent d’autres interventions du chirurgien.

Vu que la tête est fragile, il se peut aussi qu’une hémorragie survienne lors de l’opération. Ainsi, avant de commencer l’opération, il faut une consultation préalable afin de connaitre si votre état de santé permet de la faire.

Il faut également tenir compte des contre-indications pour prévenir les complications. Par exemple, il est déconseillé de faire l’opération si l’arrière de votre tête a une faible densité, car la production de follicules pour la transplantation ne sera pas suffisante. La greffe est aussi contre-indiquée si la personne souffre de diabète ou des problèmes cardiaques.

 

À qui faire appel pour réaliser une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux ne peut pas être réalisée par un quelconque médecin. Vous devez faire appel à un chirurgien compétent. Pour connaitre sa compétence, vérifiez son expérience et sa spécialité. N’hésitez pas non plus à demander les avis de ses anciens clients.

Lors de la consultation, tenez bien compte de son avis. Assurez-vous qu’il ne promet pas des choses irréalisables. Il faut qu’il fasse preuve de transparence afin que vous puissiez lui faire confiance. Par ailleurs, demandez-lui s’il peut faire un suivi après l’opération. Ainsi, vous pouvez être sûr que la chirurgie est belle et bien réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *